La distance astronomique entre toi et moi, Jennifer E. Smith

Jennifer E. Smith - La distance astronomique entre toi et moi.Panne de courant généralisée à New York. Immobilisés dans l’ascenseur, Owen et Lucy font connaissance. Lui, le fils du gardien, qui vient de perdre sa mère. Elle, la solitaire, aux parents globe-trotteurs. Ils ont juste une nuit, une nuit féerique où la ville est éteinte, à partager en haut d’un toit, à contempler les étoiles et à rêver de voyage. Jusqu’où une seule nuit peut-elle les emmener ?

Je me rappelle très bien de mes lectures de La probabilité de l’amour au premier regard et de L’équation de l’amour et du hasard, deux romans de Jennifer E. Smith qui avaient fait vibrer mon cœur de romantique. Depuis, j’ai lu Hello, adieu, et nous au milieu et j’avais été plutôt déçue, la sauce n’avait pas pris. J’ai décidé de lui laisser une seconde chance avec La distance astronomique entre toi et moi.

J’y ai retrouvé sa marque de fabrique : un couple mignon, une scénario à la fois simple et marquant, à la manière des plus célèbres comédies romantiques, un joli style.

J’ai également aimé les voyages répétés des personnages, c’est toujours quelque chose qui me touche dans les romans et je pense que c’est de plus en plus la raison pour laquelle je lis. Que ça soit dans notre monde ou dans des mondes imaginaires, je recherche l’évasion.

Mais j’ai également constaté au cours de mes dernières lectures que les histoires d’amour des autres ne me font plus rêver, et c’est peut-être une erreur de ma part de m’entêter à en lire. Je ne parviens plus à retrouver la magie d’avant.

Finalement, je n’ai pas cru 100% au roman et à l’histoire d’Owen et Lucy. J’avais limite plus envie de croire à celle naissante entre Owen et Paisley, je ne sais pas pourquoi. Quant à Liam, il avait juste l’air d’être là pour que Lucy ait elle aussi quelqu’un pendant qu’Owen est loin, ce qui m’a fait de la peine pour lui. Ce sont d’ailleurs notamment les parallèles répétés entre les deux tourtereaux qui m’ont gênée. Owen fait ci, alors Lucy fait ça… Et c’est comme ça pendant tout le livre, c’est plus que romantique et un peu mièvre, c’est incohérent et un peu barbant sur les bords.

Il y a quand même des éléments intéressants et inspirants pour les romantiques forcenés, comme les cartes postales ou les nombreuses références aux étoiles, et je ne peux nier que Jennifer E. Smith est une très bonne conteuse d’histoires d’amour. :-)

Mon ressenti : 6/10

La distance astronomique entre toi et moi, Jennifer E. Smith, éditions Le Livre de Poche jeunesse (6,90€)

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s