Juliette à Québec, Rose-Line Brasset

Rose-Line Brasset - Juliette  : Juliette à Québec.En février, Juliette est très heureuse de rester à Québec où elle vit, afin de profiter des festivités du Carnaval avec Gina et Gino, ses meilleurs amis. Hélas, sa mère est hospitalisée d’urgence à la suite d’un malaise. Heureusement, la maman de Gina accueille Juliette chez elle. Les deux amies se réjouissent de vivre comme des sœurs !

Lorsqu’elles remarquent le comportement étrange de Youssef, un nouveau venu à l’école, elles décident de mener leur enquête avec l’aide de Gino. Quelle découverte surprenante attend les détectives improvisés ?

Nouvelle escapade en compagnie de Juliette et sa maman ! Quoique…

Pour ce qui est de l’escapade, on repassera, même si elles nous font voyager à Québec, exotique pour nous petits européens, ce ne sont pas des vacances pour elles qui… habitent là ! Et pour ce qui est de la maman de Juliette, et bien, pour une fois, un événement va l’empêcher d’être auprès de sa pitchounette, comme elle l’appelle.

Ces deux changements en entraînent d’autres. J’ai bien aimé le fait que Juliette passe plus de temps avec Gino et Gina, ainsi que voir comment sa vie chez elle se passe quand elle n’est pas en vadrouille avec sa maman. J’ai trouvé touchant sa difficulté à lui dire « je t’aime », par exemple.

Au début je trouvais le livre plus descriptif que d’habitude et moins scénarisé, j’ai eu l’impression que l’auteur cherchait à donner le plus de détails possibles par enthousiasme pour sa ville natale, mais je pense que c’est essentiellement ressenti par un lecteur plus âgé. Ensuite,  les rebondissements s’enchaînent et il y a une véritable trame plutôt originale.

Le thème des préjugés est particulièrement d’actualité en ce moment (Trump, vous avez dit Trump ?) et la manière dont il est abordé dans ce livre est intéressante, car on expose clairement le point de vue de certains (dont des adultes) à ce sujet et il est démonté par d’autres. Juliette est elle aussi à la base pleine de préjugés, et le fait que ça soit l’héroïne du livre qui pense de cette façon est une bonne chose, car  soit les enfants se reconnaissent là-dedans et peuvent après réfléchir à la justesse  de leur jugement, soit ils peuvent se sentir directement en désaccord avec ce qu’elle exprime !

Un très bon voyage en somme, avec de bonnes pistes de réflexions pour les enfants, qui en plus de voyageurs éclairés peuvent devenir des personnes sensées et ouvertes. :-)

(Petit rappel : lors de la Foire du Livre de Bruxelles 2016, j’ai interviewé Rose-Line Brasset et Marie Potvin ! Cliquez ici pour découvrir le compte-rendu de la rencontre.)

Mon ressenti : 8/10

Juliette à Québec, Rose-Line Brasset, éditions Kennes (12,90€)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s