Métamorphose, tome 1 : Exorde, Ericka Duflo

Ericka Duflo - Métamorphose Tome 1 : Exorde.Adolescente rebelle et obstinée, Senna brave les interdits depuis le décès de sa mère. Elle ne fréquente plus les mêmes amis, rentre tard le soir et se fait souvent renvoyer de l’école. Ses relations avec son père se dégradent.

Pourtant, Senna a d’autres inquiétudes : une marque hideuse et boursouflée s’étale sur son dos, elle entend des voix effrayantes et a parfois l’impression d’être surveillée.

Ses écarts de conduite vont l’amener dans un pensionnat en Alaska où elle fera la connaissance de Ian, un garçon aussi beau que sombre, au comportement très étrange.

Sa vie va alors prendre une tournure inattendue…

J’aimerais commencer par un détail vraiment insignifiant et superficiel. J’ai un message pour les éditeurs : n’hésitez pas à éditer plus de livres avec une couverture « peau de pêche », j’adore !

Bon, maintenant que j’ai pu dire ce que j’avais sur le cœur, passons au premier roman de la série fantastique Métamorphose. Je dois avouer que j’ai été déçue mais certains éléments m’ont plu. Tout d’abord, il y a un suspense autour de la véritable nature de Senna et il est maintenu jusqu’au moment de la révélation. Ensuite, l’école dans laquelle elle est envoyée par son père m’a rappelé le pensionnat de Night School ! Il s’agit du genre d’ambiance que j’affectionne beaucoup dans les livres.

Par contre, je n’ai pas accroché au style, les dialogues me semblaient notamment faux, je ne parvenais pas à les imaginer sortir de la bouche d’adolescents, ni de la bouche d’être humains tout court. Je n’ai pas vraiment été charmée par Ian, alors que cela est quand même un point important dans les romances young adult, pas plus que je n’ai pu m’identifier à l’héroïne.

Ma déception vient de ces quelques bémols. Je pense que j’aurais préféré lire ce livre à 13/14 ans, lorsque j’étais passionnée par Twilight et les nombreux livres pour ados publiés à cette époque. :-) En soi, ça change, étant donné que ce style de livres avait tendance à disparaître je trouve. Je le conseille donc aux fans du genre. Reste que la mythologie choisie par l’auteur est originale, c’était un défi de faire preuve d’autant d’imagination pour un premier roman et il est réussi. De plus, à la fin, les rebondissements s’enchaînent, le lecteur est assailli d’informations. Résultat : je suis quand même curieuse de connaître la suite. ^^

Métamorphose, tome 1 : Exorde, Ericka Duflo, éditions Kennes (17€)

La page Facebook de la série

Publicités

4 réflexions au sujet de « Métamorphose, tome 1 : Exorde, Ericka Duflo »

  1. Je plussoie pour les couvertures peau de peche j’adore aussi ! Sinon, le livre… je dois dire que j’ai pris peur en lisant le résumé pas original pour un sou. Ca sent l’histoire vu et revu et cliché a souhait. Et meme si tu n’as pas mentionné tout ca, ta chronique ne m’a pas fait changer d’avis. :)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s