Paranoïa, Melissa Bellevigne

Melissa Bellevigne - Paranoïa.Lisa Hernest, psychiatre reconnue et spécialisée dans les cas complexes, est appelée à l’institut Saint-Vincent en périphérie de Paris. Elle va rencontrer sa nouvelle patiente : Judy Desforêt, internée pour paranoïa et hallucinations, enceinte de cinq mois et qui refuse de s’alimenter. Dès leur première entrevue, la jeune femme qui se dresse face à elle fait preuve d’une lucidité et d’un discernement hors pair.
Et plus Lisa apprend à la connaître, plus leurs échanges viennent ébranler ses propres convictions professionnelles et personnelles. Entretien après entretien, Judy lui livre en effet une curieuse histoire, mêlant sa quête des racines familiales en Angleterre et la présence invisible d’un certain Alwyn, cet homme qui la suit comme son ombre depuis toujours. Progressivement, Lisa, l’experte en âmes fragiles, sent ses moyens lui échapper et Judy la déstabiliser.
À mesure que les mois passent et que la date de l’accouchement approche, la vérité semble s’éloigner.

Une chose à savoir sur ce livre et qui est sans doute ce qui m’a le plus plu est qu’il est inclassable. Melissa Bellevigne mêle la réalité (et notamment l’univers psychiatrique et les problèmes qu’une telle profession peut engendrer au sein de la vie privée, par exemple dans la vie de couple) et l’univers fantastique. Même si c’est le deuxième qui prime sur le premier, aucun détail n’est laissé au hasard pour que la crédibilité soit de mise.

L’histoire en elle-même, celle de Judy, cette toute jeune fille enceinte qui est internée pour schizophrénie mais qui paraît pourtant saine d’esprit, est prenante. Le lecteur veut savoir ce qui s’est passé, qui a raison, qui a tort, et ne peut s’empêcher de tourner frénétiquement les pages… Des éléments comme le voyage à Londres apportent une touche d’originalité et apportent du piment à l’histoire. Parallèlement à cela, le récit narré par Lisa, la psychiatre, est tout aussi intéressant et le thème de l’infertilité apporte de la profondeur au roman.

Entre thriller et roman fantastique, Paranoïa captive. Cependant, je dois avouer que je m’attendais à encore plus de rebondissements et de mystère. Si j’étais avide de savoir ce qui allait se passer je n’ai pas vibré au point d’avoir réellement peur pour l’avenir de Judy.

Pour finir, un bon point également pour le style de l’auteur, dont Paranoïa est le premier roman, fluide et rafraîchissant parmi toutes ces traductions !

Mon ressenti : 8/10

Paranoïa, Melissa Bellevigne, éditions Hachette, collection Black Moon (17€)

Le livre sur Lecture-Academy

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s