L’Île de l’Oubli, Melissa de la Cruz

Descendants - L'Île de l'OubliIl y a vingt ans, tous les Méchants de tous les contes de fée ont été bannis du royaume d’Auradon et réduits à vivre dans une prison sur une île. Et quand on parle de Méchants, c’est vraiment de la crème de la crème de la méchanceté : Cruella d’Enfer, Maléfique, la Méchante Reine, Jafar et compagnie… Cette île est protégée par une force magique qui maintient les prisonniers et leurs enfants en captivité. La vie y est sinistre et monotone. C’est un endroit sale, qu’on laisse pourrir, oublié du reste du monde… Cependant, dans les profondeurs de la mystérieuse Forteresse Interdite, un œil de Dragon est caché. Il est la clé de leur liberté. Or, seul le Descendant le plus intelligent, le plus mauvais et le plus diabolique pourra le trouver… à moins qu’il s’agisse d’une Descendante ?

Petit préambule : il y a les grands fans de Disney et ses détracteurs. Je me situe entre les deux. Les films Disney me rappellent mon enfance , je les regarde encore avec plaisir, et si le paradis ressemblait à Disney Land Paris, je m’en accommoderai plutôt bien. Cependant, je ne connais pas toutes les chansons par cœur (je ne sais même pas si j’en connais une à 100% actually) et, parmi les films les plus récents, il m’en reste quelques uns à voir…

Cependant, j’ai assez de culture Disney que pour connaître Maléfique, Jafar, Cruella et la Méchante Reine et autres vilains ! L’Île de l’Oubli est une adaptation d’un téléfilm diffusé prochainement sur Disney Channel. Cette île qu’évoque le titre abrite les méchants de Disney éjectés du royaume d’Auradon. Recouverte d’un dôme, toute magie y est impossible. A moins que… Il vous faudra lire le livre pour découvrir ce qui est à la cause de cette faille. Mais je peux vous dire que cela a à voir avec Mal, Jay, Carlos et Evie, les enfants des méchants cités plus haut !

Les livres écrits du point de vue du méchant m’ont toujours fascinée. J’ai déjà lu des livres avec des méchants purs, du genre qui retournent le lecteur, le mettent mal à l’aise et le poussent dans ses retranchements. Quand il s’agit de livres pour jeune public, ce point de vue est généralement plus modéré. Si le côté maléfique des personnages est bien présent, il est ici plus amusant qu’autre chose quand on lit, par exemple, l’intitulé de leurs cours à l’école de la Dragonne. Et en-dessous de toutes ces couches de médisances, les personnages semblent être liés ne fût-ce que par une microfibre d’amitié. Par contre, les adultes ont tout faux. Maléfique, Jafar, Cruella et la Méchante Reine n’ont jamais été aussi méchants. De quoi plaire aux jeunes lecteurs, je pense…

Il est impossible de s’ennuyer dans ce livre. On sent le format télévisé derrière tant il fourmille de rebondissements. De cette manière, on dévore plus qu’on ne lit. Une action en entraîne immédiatement une suivante. C’est plaisant, tant il y a aujourd’hui des livres qui abusent du remplissage.

Ce roman vise un public amateur de Disney cherchant un roman jeune et frais. Melissa de la Cruz a fait un très bon travail en donnant ce roman une ambiance qui l’éloigne de la simple adaptation d’un format télévisé (j’ai horreur de ce genre de livre impersonnel). J’ai beaucoup aimé et j’essayerai de regarder le téléfilm.

Mon ressenti : 8/10

 Le livre sur Lecture Academy

L’Île de l’Oubli, Melissa de la Cruz, éditions Hachette (15,90€)

Publicités

5 réflexions au sujet de « L’Île de l’Oubli, Melissa de la Cruz »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s