Real Life, tome 1 : Trop beau pour être vrai, Collectif Disney

Real Life Tome 1 Trop beau pour être vrai

Amber, Alice et Andrea, trois lycéennes que tout oppose, se trouvent réunies à la faveur d’une heure de colle. Punition particulièrement sévère, car elles sont privées de connexion à leur réseau social préféré, Real Life. Andrea parvient pourtant à dénicher un ordinateur et elles créent un nouveau profil sur Real Life. Le profil du garçon de leurs rêves. Le lendemain, un nouvel élève fait son apparition au lycée.
Il s’appelle Thomas Anderson et correspond en tout point au profil que les trois filles ont créé.

Ce qui m’a d’emblée séduite dans Real Life, ce sont les illustrations intérieures qui rappellent celles des comics américains. C’est vraiment le point fort du livre.

Sont aussi dessinées des captures des statuts des étudiants sur Real Life (le faux jumeau de Facebook), réseau social apportant une touche très moderne au récit.

L’histoire a son lot d’originalité et de clichés. Originalité pour l’élément principal de l’intrigue : trois jeunes filles créent le profil du garçon idéal sur un réseau social, l’ordinateur plante, toutes les données sont perdues et, le lendemain, le garçon en chair et en os débarque dans leur lycée… Intriguant ! Et la fin nous laisse sur… notre fin.

Mais aussi des clichés, rien que si l’on regarde les personnages principaux : nous avons la reine du lycée, l’intello et la ringarde… Tous les élèves sont très beaux et calqués sur le même modèles. Même si, esthétiquement le livre est très agréable, il est un peu trop lisse.

Pour ce qui est du texte, il ne faut pas être trop exigeant, il est assez impersonnel, venant d’un collectif d’auteur et ayant été traduit d’une traduction…

Le tout se lit à la vitesse de l’éclair, se déroulant sous nos yeux comme un dessin animé. Il y a des raccourcis monstres dans l’histoire, mais c’est plutôt joli à regarder. Je ne le qualifierais pas comme un indispensable, mais nul doute que j’aurais adoré le graphisme et l’idée du réseau Real Life il y a dix ans. Aujourd’hui, je ne peux pas m’empêcher de me montrer plus critique mais ce roman graphique se laisse lire avec plaisir. Peut-être qu’au fil des tomes, on y trouve aussi une sorte de morale sur l’usage des réseaux sociaux, je ne sais pas…

Mon ressenti : 7/10

Real Life, tome 1 : Trop beau pour être vrai, Collectif, éditions Hachette (12,90€)

Le livre sur Lecture Academy

Publicités

2 réflexions au sujet de « Real Life, tome 1 : Trop beau pour être vrai, Collectif Disney »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s