Merci, Zidrou et Monin

MERCIBredenne, dans la Marne. 9974 habitants et presque autant d’âmes. On parie combien que vous ne connaissez pas ? Faut dire aussi : entre Disneyland Paris et Bredenne, le choix est vite fait. Un peu trop vite peut-être… Merci Zylberajch, bientôt 16 ans et gothique jusqu’au bout des ongles, a commis des actes répréhensibles, comme on dit. Elle n’était pas seule, mais elle a décidé de porter le chapeau.

Ses actes n’en méritent pas moins une sanction, d’autant qu’elle n’en est pas à son coup d’essai. Encore faut-il décider quelle sanction ! C’est pour cela que l’Etat français paie Sébastien Pirlot, juge des enfants. Un juge un peu… olé olé, si vous voulez mon avis. Pirlot ignore encore qu’en condamnant Merci à une peine de substitution, il va offrir à de nombreuses personnes… une joie de substitution.

Parler politique aux jeunes sans les faire fuir, c’est parfois difficile. C’est par exemple rédhibitoire pour Merci, l’héroïne de cet album. Pourtant, elle est au pied du mur quand, en tant que multirécidiviste d’actes de vandalisme en tout genre, elle doit en guise de peine sur pieds un projet pour les jeunes de son âge…

Ce qui aura donné cette idée de punition originale au juge, c’est ce que Merci a à dire pour sa défense : les délits qu’elle a commis, c’est parce qu’elle s’ennuyait. Elle parle au nom des jeunes de sa ville qu’elle décrit comme désœuvrés, et c’est ainsi qu’elle entre en politique, alors même qu’elle n’est pas en âge de voter. Et de fait, qui de mieux qu’un jeune pour tenir compte de leurs intérêts ?

Le scénario est parfaitement mené, avec des personnages bien construits, des touches d’humour mais un réalisme du début à la fin. Le scénario fonctionne et le livre atteint son but. Et, surtout, on ne s’ennuie pas une seconde malgré une intrigue qui suppose peu d’actions et peu de changement de décor. L’esthétisme des illustrations est la cerise sur le cadeau. Vous l’aurez  compris, cet album mêlant poésie et invitation à la conscience politique (si, c’est possible !) m’a complètement séduite.

Mon ressenti : 9/10

Merci, Zidrou et Monin, éditions Bamboo, collection Grand Angle (14,90€)

Publicités

2 réflexions au sujet de « Merci, Zidrou et Monin »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s